pour un « nouveau roman » (bis!)

 

01alainrobbegrillet.jpg 

 

pour un    réponseccusset.pdf

Personne, aucun amoureux de la littérature, n’est obligé d’aimer ce qu’on appelle encore « le nouveau roman » dont Alain Robbe-Grillet fut celui qui le théorisa. Faut-il cependant nier que les questions posées alors dans les années soixante par son livre: « Pour un nouveau roman » se posent toujours? Sans doute parce qu’elles sont au coeur même de la littérature.

Dans l’hebdomadaire « Marianne » Catherine Cusset vient de faire une critique d’Alain Robbe-Grillet et de toute théorie de la littérature (!) dont l’inculture, la « naïveté », m’ont parues assez stupéfiantes pour envoyer une lettre à ce journal. Une lettre qui s’adresse évidemment à Catherine Cusset. Si cela intéresse quelque lecteur/lectrice de ce blog, il en trouvera le texte dans le document ci-joint.

Il n’est pas douteux que le roman et toute la littérature soit nourris par la nouveauté, par l’invention constante, par ce qui fait la création. Voici pourquoi, d’une façon ou d’une autre, on ne peut qu’être pour toujours « pour un nouveau roman »… faute de sortir sans doute du champ même de la littérature. Il est ainsi probable que Catherine Cusset n’y soit jamais entrée. Malgré son éditeur. Gageons que « Minuit » ne publiera rien sous cette signature et rien qui y ressemble…

On trouvera donc, dans le fichier ci-joint et ci-dessus, une réponse quelque peu argumentée à Catherine Cusset.



Laisser un commentaire

Il était une fois... |
célia dojan |
marietheresedarcquetassin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Lyllie
| RETOUR CHARIOT, par Pierre ...
| meslectures14